Thèmes de recherche

Effondrement ou métamorphose ?

Si ce que j’observe est possible, l’écrire et le diffuser le rend plus probable. C’est une version sociétale grandeur nature du principe d’Heisenberg ou de l’observateur. En décrivant publiquement la réalité que je perçois, je l’affecte. Mais répandre des idées pour maintenir le statuquo (ce qui est le cas dans 99% des médias grand public) n’est pas non plus d’un grand secours.

Bien que notre destin énergétique semble scellé, le comportement humain ne l’est pas. Savoir si nous allons répondre avec empathie, altruisme, entraide et résilience ou par la peur, la violence et le chaos… reste une question ouverte.

Du latin Collapsus part. de Collabor, v. intr., tomber avec ou en même temps ou d’un bloc, s’écrouler.

…footnote styles for academia1 as required by your publishing guidelines…

Références

1. BUTZER Karl W. et ENDFIELD Georgina H., « Critical perspectives on historical collapse », Proceedings of the National Academy of Sciences, 6 mars 2012, vol. 109, no 10, p. 3628 3631.
2. Definition of Footnote as Note – Wikipedia

Ma mission:

  • Rendre compte en français des recherches passées et actuelles sur la notion d’effondrement pour que vous puissiez vous faire une idée de ce qui s’est dit et qui se dit aujourd’hui.
  • Produire des synthèses et analyses sans prétention.

Ma méthode

  • Revue systématique des publications scientifiques, des livres et des discussions plus informelles entre les membres de la communauté de collapsologues.
  • Anonymat.

“Anonymity is a shield from the tyranny of the majority. It thus exemplifies the purpose behind the Bill Of Rights, and of the First Amendment in particular: to protect unpopular individuals from retaliation– and their ideas from suppression– at the hand of an intolerant society.

The right to remain anonymous may be abused when it shields fraudulent conduct. But political speech by its nature will sometimes have unpalatable consequences, and, in general, our society accords greater weight to the value of free speech than to the dangers of its misuse.”

- McIntyre v. Ohio elections commission 514 u.s. 334 (1995) Justice Stevens writing for the majority.

Though often maligned, anonymous speech has a long and storied history in the United States. Used by the likes of Mark Twain (aka Samuel Langhorne Clemens) to criticize common ignorance, and perhaps most famously by Alexander Hamilton, James Madison and John Jay (aka publius) to write the federalist papers. Particularly in light of an emerging trend against vocalizing public dissent in the United States, we believe in the critical importance of anonymity and its role in dissident speech. We also believe that keeping authorship anonymous moves the focus of discussion to the content of speech and away from the speaker- as it should be. We believe not only that you should be comfortable with anonymous speech in such an environment, but that you should be suspicious of any speech that isn’t.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s